«Décennie d’action»: innovation, financement et gouvernance pour les données sur le développement

Pour atteindre les objectifs de développement durable, il sera indispensable de disposer de davantage de données de meilleure qualité. Les données sur le développement servent à fixer des objectifs, mesurer les progrès et mettre en œuvre les buts de développement de sorte que chacun, où qu’il se trouve, puisse bénéficier d’un avenir meilleur. Nous faisons actuellement face à des lacunes de données importantes puisque nous ne disposons d’aucune donnée pour pas moins de deux tiers des indicateurs SDG, un véritable frein au progrès. Ces lacunes sont particulièrement nombreuses dans les pays les plus pauvres et les plus fragiles dont les gouvernements ne disposent souvent pas des ressources nécessaires pour mettre en place un système statistique solide. En l’absence de données actualisées et fiables, les groupes vulnérables risquent de passer inaperçus et les questions politiques épineuses de ne pas être abordées, rendant difficile la réalisation de l’Agenda 2030. À l’aube de la «décennie d’action», une attention accrue est accordée au rôle fondamental des données en vue d’un développement efficace, comme en témoignent le rapport de l’OCDE sur la Coopération pour le développement de 2017, le prochain rapport de la Banque mondiale sur le développement mondial consacré aux données ou le lancement d’initiatives internationales telles que le Réseau de Berne sur les données de financement en vue du développement en 2019. À l’approche du 3e Forum mondial de l’ONU sur les données 2020 qui se tiendra à Berne, Suisse, nous pouvons faire davantage. Ce petit-déjeuner de travail cherche à explorer ce que signifie disposer de davantage de données de meilleure qualité, et ce qu’il est possible de faire pour les obtenir en matière de SDG. Les points à l’ordre du jour: – Évolution de l’écosystème de données, stimulé par la technologie et l’innovation;
– Nouveaux besoins en matière de développement des capacités pour les systèmes statistiques nationaux;
– Nécessité d’augmenter les ressources dévolues aux données et statistiques via une hausse tant quantitative que qualitative des financements existants, avec des exemples de développements récents;
– Importance d’établir une gouvernance solide des données dans le but de gagner la confiance à mesure que nous obtenons davantage de données.

Cet événement est ouvert à tous, toutefois l’inscription est obligatoire. RSVP par e-mail à Jurei Yada (jurei.yada@oecd.org) avec cc à Audrey Poupon (audrey.poupon@oecd.org) d’ici au 25 février.

Partager cet événement
Détails de l'événement
  • Date de début
    28 février 2020 14:30
  • Date de fin
    28 février 2020 15:30
  • Statut
    Expiré
  • Organisateur
  • Catégorie
  • Adresse
    OECD Washington Center
  • LANGUE
    Anglais